mercredi 31 août 2011

Bal de Givre à New York

Bal de Givre à New York
Fabrice Colin - Son blog
Editions Albin Michel - Collection Wiz
293 pages - 2011 - 13,50 €

Quatrième de couverture :

Anna Claramond ne se souvient plus de rien. Seul son nom lui est familier. La ville autour d’elle est blanche, belle, irréelle. Presque malgré elle, la jeune fille accepte l’aide du beau Wynter, l’héritier d’une puissante dynastie. 
Bal de rêve et cadeaux somptueux se succèdent avec lui mais Anna sent que quelque chose ne va pas. Qu’elle est en danger. De plus, des indices et des messages sont semés à son attention par l’insaisissable Masque, un fugitif recherché. 
Qui est son ennemi, qui est son ami ? Anna sait qu’elle doit se souvenir. Mais que lui réservera sa mémoire une fois retrouvée ?


Mon avis :

Bal de Givre à New York est le premier roman de Fabrice Colin que je lis. Le premier mot qui me vient à l'esprit quand je pense à ma lecture est : déroutant.

Le moins que l'on puisse dire c'est que Fabrice Colin nous tient en haleine tout au long de l'histoire d'Anna. Et le plus surprenant : je me suis sentie comme elle, perdue, grisée, j'avais l'impression d'être dans le flou total pendant ma lecture. Effet, je suppose, recherché par l'auteur.

Je me suis posée énormément de questions, sur les personnages, leurs comportements, l'univers dans lequel ils évoluent. Deux, trois indices mettent la puce à l'oreille. On sait bien que c'est impossible, qu'il y a quelque chose qui cloche, cependant on reste en attente d'un évènement.

A 20 pages de la fin, j'avais toujours en tête toutes mes questions qui n'avaient trouvés aucune réponse pendant ma lecture. Je me disais ce n'est pas possible, on ne va rien savoir du tout ! Et la ! Bing ! La big révélation ! Celle à laquelle je m'attendais le moins. Effet surprise garanti !

J'ai beaucoup aimé l'univers d'Anna, très poétique, un monde où les inventions de son père sont partout, ça m'a un peu fait penser à Tim Burton, où en tout cas je voyais très bien Tim Burton se servir de cet univers créer par Fabrice Colin.

Je ne me suis pas spécialement attachée à un personnage en particulier, et là où cela pourrait être un défaut (parce qu'on aime tous se sentir proche d'un personnage), l'auteur arrive à entourer son histoire d'un peu plus de mystère.

Alors, non ce n'est pas un coup de coeur, car malgré toutes ces qualités, il m'a manqué quelque chose pendant ma lecture, mais je ne saurai dire quoi exactement !
C'était une lecture très agréable, et pleine de surprises qui m'a donné envie de découvrir les autres romans de Fabrice Colin ! :)

J'ai lu Bal de Givre à New York avec Azilis, pendant notre après midi lecture, retrouvez son avis par ici.

12 commentaires:

bea285 a dit…

Je l'ai souvent vu à la fnac. La couverture intrigue mais je n'avais pas envie de m'arrêter à ça pour le lire.

Harmony a dit…

Il est franchement sympa, et ça change vraiment de ce qu'on peut lire d'habitude ^^

Mia a dit…

Génial, décidément, va falloir qu'il rejoigne ma bibliothèque au plus vite celui-ci, bises !

Harmony a dit…

Ravie de voir ton engouement Mia ! Bises ! :)

Luthien a dit…

Ce livre me tente bien ! :)
J'aime bien cet auteur.

Harmony a dit…

Je pense poursuivre avec Old Heaven de Fabrice Colin... Et voir si l'auteur me convainc totalement ^^

Acr0 a dit…

Pour ma part, j'avais tout deviné depuis le départ :/ Par contre, si tu es satisfaite de cette lecture, tu devrais apprécier ses autres livres ;) (puisque moi, j'ai trouvé "bal de givre à NY" bien en deça des autres, justement)

Freelfe a dit…

Ce livre me tente beaucoup et ton avis m'y encourage !

Harmony a dit…

Acr0 : super nouvelle, dommage que je ne puisse pas acheter de livre en septembre XD
(punie à cause de mon dernier craquage !)

Freelfe : merci ^^

Ptitelfe a dit…

Tu m'as donné envie de l'ouvrir !

Nina a dit…

Hop ! un nouveau livre d'ajouté à ma LAL... :)

Miss Bunny a dit…

j'avoue ne pas m'être posé de questions : j'ai suivi l'histoire et l'auteur là où ils voulaient m'emmener. Le dénouement devient évident lorsqu'il mentionne un certain café, mais avant cela, effectivement, c'est vraiment bien mené. Un petit bémol comme tu dis au niveau des personnages, car on a beaucoup de mal à s'identifier à l'un deux (et l'écriture qui reste pour moi trop simple).